Les diamants et les bijouteries: le rêve des femmes

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Meilleur ami de la femme, le diamant suscite l’enthousiasme de nos dames. Très onéreux, c’est bien souvent porté sur les autres que ces dames admirent ses éclats. Si par chance vous avez la possibilité d’en acquérir ou de vous en faire offrir un, il y a cependant quelques pièges à éviter.

Le premier bon réflexe c’est de faire confiance à un professionnel pour acheter un diamant. Cela vous permettra d’être certains de faire le meilleur choix. Que vous souhaitiez acheter votre bijou dans une bijouterie de Bordeaux ou sur la bien célèbre avenue des Champs Elysées, vous devriez facilement trouver un professionnel expert en diamants.

Ensuite nous revenons sur les critères standards reconnus par la profession que sont :

· La pureté

· La couleur

· Le poids

· La taille

La pureté se définie par les inclusions que comporte votre diamant en son intérieur. Visibles ou non à l’œil nu elles influenceront la qualité de votre pierre précieuse.

La couleur du diamant classé de D comme diamant à Z correspond à la blancheur ou transparence de votre pierre. De D à F vous êtes en possession d’un blanc de blanc ou blanc bleu.

Le poids exprimé en carat est le critère le plus connu. 1 carat étant l’équivalent de 20 grammes, si vous achetez un diamant de 10 carats, vous serez en possession d’une pierre précieuse de 2 grammes.

La taille est le dernier critère, moins connu du grand public, c’est le plus important aux yeux des experts, puisque c’est celui-ci qui va permettre de faire ressortir la lumière à l’intérieur du diamant. Si cette lumière n’est pas bonne, la lumière et l’éclat du diamant risquent de paraître un peu terne.

Si votre bijou et votre bijouterie respect l’ensemble de ces critères et que la bijouterie dans laquelle vous souhaitez effectuer votre achat est reconnue, vous devriez sans problème trouver chaussure à votre pied.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »